Nous contacter

Mairie de Brélès
1, rue du Stade
29 810 Brélès

: 02.98.04.31.03
fax : 02.98.04.41.17
Cette adresse mail est protégée contre les spambots. Vous devez activer le javascript pour la visualiser. Cette adresse mail est protégée contre les spambots. Vous devez activer le javascript pour la visualiser.

Patrimoine > Le Château de Bel Air

Bel-air

 

Célèbre tant par sa situation géographique, sur la rive nord de l’Aber Ildut, que par son architecture à la fois sobre et raffinée, le manoir de Bel Air est emblématique de la double identité terrestre et maritime du Bas Léon : par son style, le manoir est en effet typique des constructions bretonnes de la fin du Moyen-âge; par son quai et sa cale, qui permettaient son approvisionnement directement depuis la mer, il est indissociable de l’activité maritime du littoral léonard.

 

La construction de l’actuel manoir de Bel Air fut probablement commencée vers 1585 et achevée en 1599. Le bâtiment frappe par la qualité de sa construction - appareillage des façades, cheminées peintes, décors muraux… - qui contraste avec un aspect général d’une grande sobriété. Son quai est défendu par quatre canons qui y sont placés depuis le XIXème siècle. Le manoir est classé Monument Historique depuis 1993.

 Bel-air-aber

Une demeure plus ancienne, dont il ne reste rien aujourd’hui, préexistait probablement à la construction actuelle. C’est même à l’emplacement de Bel Air que certains historiens situent le légendaire Castell Meriadec qui aurait été édifié par Conan Meriadec, premier roi de Bretagne, au IVème siècle.

 

Au Moyen Age, la seigneurie de Bel Air appartenait à la famille de Kerbescat. Passée par alliance à François de Kerengar, qui fit construire l’actuel manoir, elle resta dans sa descendance jusqu’en 1810, date à laquelle le manoir fut vendu puis changea de mains à plusieurs reprises, utilisé successivement comme ferme, usine de soude à varech puis à nouveau ferme.

 

Acheté au milieu du XIXème siècle par le baron Grivel, vice-amiral, vétéran des campagnes du Premier Empire qu’il fit avec les marins de la Garde, puis sénateur sous le second Empire, Bel Air fut utilisé à la fois comme ferme et comme lieu de résidence pour ses propriétaires. C’est vers cette époque que la légende situe le séjour à Bel Air de Victor Hugo.

 

Le manoir passa ensuite au contre-amiral baron Grivel, fils du précédent, puis au fils de ce dernier qui le vendit au baron de Taisne en 1893. Le manoir est resté jusqu’à aujourd’hui dans sa descendance.

 

Propriété privée, le manoir de Bel Air est ouvert au public au cours de la période estivale et à l’occasion de manifestations culturelles et accueille volontiers les visites de groupes toute l’année. Renseignements sur le manoir ou l’Association des Amis du Manoir de Bel Air (AAMBA) à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou auprès de M. et Mme de Gouvion Saint-Cyr au 06 19 70 11 54.

 Bel-air-loin